Que faut-il savoir sur les systèmes d’éclairage dans les bureaux ?

Eclairage bureaux

Il est nécessaire de disposer d’un éclairage adéquat dans les bureaux. Nous serons tous d’accord pour admettre que s’il est insuffisant, il peut entraîner des retards et des erreurs. Cela provoquerait aussi une fatigue oculaire, mentale, et une certaine irritation chez les employés. 

Un système adapté, voire bon, permettrait non seulement de les éviter, mais aussi d’améliorer la motivation et le moral des employés. En effet, l’objectif est d’offrir une certaine aisance au travailleur. Notons que, parfois, un éclairage excessif peut provoquer des maux de tête. Votre architecte rénovation est à votre service pour vous conseiller au mieux sur le choix de votre éclairage !

Les caractéristiques d’un bon éclairage

Le nombre d’ampoules doit être basé sur le nombre d’employés travaillant dans un même espace. La surface est aussi à prendre en compte pour fournir une quantité suffisante de lumière (environ un watt par mètre carré).

La luminosité

La luminosité fait référence à la puissance. Par conséquent, elle doit être contrôlée.

L’intensité

L’intensité de la lumière doit être uniforme dans toute la pièce. Et si elle est réfléchie par une surface brillante, elle provoque un éblouissement.

Le contraste

Il convient d’éviter les contrastes brusques.

La diffusion 

L’éclairage doit être diffusé avec précision dans les lieux de travail. Il faut éviter les ombres. 

Les systèmes d’éclairage 

L’éclairage direct

La lumière est dirigée vers le bas. Comme elle projette des ombres autour d’elle, cela provoque un éblouissement qui pourrait causer de la fatigue oculaire aux employés de bureau.

L’éclairage indirect

Il évite les ombres et les reflets. La lumière est dirigée vers le plafond ou les murs, et ne provoque pas de fatigue oculaire. Il faut noter qu’il est très utile pour l’éclairage en général, mais pas pour le travail au bureau.

L’éclairage semi-direct

On utilise un abat-jour transparent ou translucide qui envoie 60 à 80 % de la lumière vers le bas. Une partie est dirigée vers le haut, et est réfléchie par le plafond. Par conséquent, les ombres et l’éblouissement sont éliminés.

L’éclairage semi-indirect

Un abat-jour, un bol, un couvercle ou un réflecteur transparent ou translucide est placé sous la lampe. Ainsi, une petite partie de la lumière est directement diffusée vers le bas. Les 60 % restants peuvent être dirigés directement vers le plafond et les murs. C’est un intermédiaire entre l’éclairage direct et l’éclairage indirect.

L’éclairage diffus

Une quantité égale de lumière est diffusée directement et indirectement par réflexion sur le plafond et les murs. On obtient plus de luminosité.

Les sources de lumière

La lumière naturelle

La lumière naturelle ou la lumière du jour est la meilleure forme d’éclairage. Elle est conseillée, et il est moins coûteux de l’utiliser au maximum. Elle favorise la santé et l’efficacité. Les fenêtres doivent être grandes et hautes. 

Cependant, il convient de prendre les dispositions nécessaires pour éviter qu’elle n’atteigne directement les employés. La disposition des bureaux doit être planifiée en conséquence. Pour plus de confort, les rideaux de couleur foncée, les stores de fenêtre verts ou foncés sont conseillés. 

La lumière artificielle

L’éclairage artificiel a beaucoup évolué au cours de ces 75 dernières années. La science a progressé de la lumière du gaz vers les lampes électriques à filament, le tungstène et les lampes fluorescentes. Le principal avantage de l’éclairage artificiel est qu’il peut être facilement contrôlé. 

  • La lampe fluorescente

L’éclairage produit par les lampes fluorescentes ressemble beaucoup à la lumière naturelle. Une distribution uniforme de la lumière, moins de chaleur, moins d’éblouissement, moins de consommation énergétique, et une plus longue durée de vie sont les caractéristiques des lampes fluorescentes. De nombreux immeubles les utilisent.

  • La lampe à incandescence

En général, elle ne figure pas dans les préférences de tout le monde. La raison en est qu’elle présente de nombreux inconvénients. Ce sont des couleurs moins naturelles, des ampoules moins vivantes, qui consomment plus d’énergie électrique, plus d’éblouissement et d’ombres.