A quoi sert le ragréage ?

  • par

À quoi sert le ragréage ? Quelles sont les différentes utilisations du ragréage et leur importance ? Vous êtes arrivé à une étape importante de la construction de votre structure. Après quelques renseignements auprès des experts, ils vous ont conseillé le ragréage. Et depuis quelque temps, ces questions vous taraudent l’esprit. De quoi s’agit-il concrètement ? Votre architecte rénovation vous apporte des réponses détaillées !

C’est quoi le ragréage ?

Pendant la construction d’une maison ou d’une structure quelconque, il peut arriver que les surfaces élaborées ne soient pas régulières. Dans ce cas, il existe des alternatives pour régulariser les espaces et les rendre confortables et agréables à la vue. C’est à ce niveau qu’intervient le ragréage.

En effet le ragréage est une pratique qui permet de régulariser les sols ou les murs avant de passer à l’étape de finition.

En quoi consiste réellement le ragréage ?

Faire du ragréage revient à poser un lissage ou un nivellement avant de passer à l’étape de finition qui peut être l’application de peinture ou de vernis. Il permet de préparer une surface à recevoir ses touches finales en lui retirant ses imperfections liées par exemple à la corrosion du béton ou à la simple usure du temps, provoquant fissures et autres trous.

Qu’il s’agisse des creux ou des bosses supplémentaires, l’application d’un mortier liquide ou lisse permet de régulariser la surface et donc de la rendre prêtre à recevoir la finition. Outre les sols humides, la moquette et les plaques flottantes, le ragréage peut se faire sur toutes les surfaces comme les carreaux, le ciment, le béton…

Est-ce nécessaire dans tous les cas ?

Non, le ragréage ne s’applique pas dans tous les cas de construction. Pour identifier les surfaces nécessitants un ragréage, le principe est simple. Il suffit de vous servir de votre règle de maçon. Si l’outil détecte un dénivellement de 5 mm, alors il sera nécessaire de pratiquer le ragréage. Dans le cas contraire, vous n’avez aucune obligation de le faire.

Les différents types de ragréage

Comme toute autre pratique en maçonnerie, le ragréage se fait de différentes manières selon l’élément de revêtement choisi. Ainsi, quel que soit le support sur lequel est pratiqué le lissage, on distingue principalement 2 types de ragréages à savoir :

  • Le ragréage liquide : encore appelé ragréage auto-lissant, c’est une technique de régularisation des surfaces présentant très peu d’imperfection. En effet, compte tenu de sa légèreté, ce type de ragréage ne peut être efficace pour le revêtement des surfaces présentant des creux très profonds. Les supports devant l’accueillir doivent donc avoir moins de 10 mm de profondeur ou de hauteur sur ses bosses et creux.
  • Le ragréage auto-nivelant : celui-ci est considéré comme un renfort au précédent. En effet, il est plus performant là où le ragréage liquide agit faiblement. Concrètement, il est capable de combler les creux de plus de 10 mm de hauteur. Dans ce cas précis, il est souvent nécessaire d’appliquer une chape avant de procéder au ragréage. Cela permet d’avoir un résultat plus impactant.

À quoi sert le ragréage auto-lissant ?

Comme évoqué ci-haut, le ragréage lisse est plus adapté pour les surfaces présentant très peur d’irrégularité. Ainsi, il sert à mettre à niveau les murs et sols faits de supports spécifiques. Les supports minéraux comme les chapes de ciment sont les plus adaptés.

Lors des travaux de réhabilitation et de réfections où les surfaces à traiter sont généralement très peu rugueuses, ce type de ragréage est aussi très adapté.

Les surfaces imbibées de colles résistantes à l’eau ont aussi besoin de ce type de ragréage pour être régularisées.

Ce type de lissage a la particularité de durcir assez vite. Son application peut se faire à la main, à la pompe ou par un groupe de malaxage. Fr.uzin.com conseille de l’utiliser pour le revêtement des murs et sols intérieurs.

À quoi sert le ragréage auto-nivelant ?

Que votre support soit neuf ou ancien, en béton, en bois ou en panneaux OSB, il est adapté pour tout type de surface.

Il peut couvrir jusqu’à 30 mm de hauteur sur une dénivellation.

Ce type de lissage a la particularité de sécher assez vite. 2 ou 3 heures après l’application suffisent pour l’utilisation de l’espace. Tout comme le précédent, il est utilisable à la main, par malaxage ou à la pompe.

Pour les surfaces extérieures, le ragréage nivelant fibre est bien plus adapté. Dans ce cas, il est plus adhérant et donc plus efficace. Pour la pose, vous n’avez que 4 heures pour finir les travaux.

En conclusion

Vous savez désormais à quoi sert le ragréage et pour couronner le tout vous pouvez différencier les différents types de ragréages tout en sachant exactement dans quel cas l’appliquer. Alors. Plus besoin de passer des heures à réfléchir. Si les informations qui vous ont été données ici vous indiquent que vous devez pratiquer le ragréage, alors faites-le.